Charleston Tea Plantation

10 mai. Il n’était pas question de passer par Charleston sans en profiter pour aller visiter quelques plantations. Je savais que la région était historiquement connue pour le coton, l’indigo et les pacanes; mais j’ignorais qu’il y poussait aussi du thé. Oui, oui, du thé. Exactement le même cultivar que nous avions vu dans les champs près de Hong Kong!


Une chose que nous aimons faire en voyage est d’aller prendre le thé. La tradition remonte pour nous à 2006 alors que nous sommes allés prendre notre premier High Tea à Londres. Poules de luxe que nous sommes, nous avons maintenu la tradition et, depuis, à chaque fois que nous visitons une nouvelle ville, Michel se met en quête de LA place pour aller prendre le thé. Comprenez bien que je le soupçonne de préférer les petits gâteaux et les sandwichs aux concombres à sa théière de thé au citron, mais qu’importe! Une plantation de thé, même américaine, était donc incontournable.

Dégustation de thé glacé pour Michel, pas très concluante malheureusement.
Les nouvelles pousses de thé sont récoltées à la machine.
La plantation est assez modeste, mais la visite guidée de l’usine de transformation est très intéressante et nous en avons appris pas mal sur le processus de transformation. Saviez-vous que le type de thé – noir, oolong, vert - que vous consommez dépend de la durée de l’exposition des feuilles déchiquetées à l’oxygène? Moi, non. Mais vous, vous le savez bien sur si vous avez lu le blogue de Croix du Sud qui a pris pas mal d’avance sur moi..!

Les feuilles de thé sont déchiquetées sur cette machine (thé noir et oolong seulement). 
Elles sont ensuite dirigées vers le lit d'oxydation avant de passer au séchoir.
Nous avons aussi profité de l’occasion pour arrêter à l’épicerie près de la marina et nous concocter un piquenique avec tout ce dont nous avions rêvé durant l’hiver et que nous pouvions finalement trouver dans les étalages. Du melon d’eau n’a jamais goûté aussi bon!

Depuis que nous sommes de retour aux Etats-Unis, notre activité principale se résume à faire l’épicerie… Nous les avons toutes faites : le Harris Teeter près de la marina, le Whole Foods de l’autre côté du pont, les deux Walmart du coin, un autre Harris Teeter près du West Marine et le marché fermier de Boone Hall. Un peu pathétique, mais je crois qu’il n’y a aucune ambigüité sur ce qui nous a le plus manqué cet hiver : la bouffe!

Mium! Un piquenique improvisé.

Comments

Popular Posts