Histoire de pêche: Mérous porteurs de la ciguatera

Avec la saison de pêche aux méroux (groupers) qui s’ouvre aujourd’hui, je crois important de vous faire part d’une conversation entendue à la VHF la semaine dernière à Georgetown – difficile d’échapper au bavardage continuel sur la radio ici. Jusqu’à présent, je croyais que les barracudas étaient les seuls poissons porteurs de la ciguatera; je me vois corrigée. Il est simplement le plus publicisé.

Une dame bien sympathique racontait à une autre que son mari avait récemment contracté la ciguatera en mangeant un sandwich au mérou dans un restaurant. « These people are criminals! » que son interlocutrice lui répond scandalisée. Disons qu’elle n’a pas tout à fait tort.

La conclusion à laquelle en sont venus les principaux intéressés et le médecin traitant est que certains restaurants achètent des poissons de grande taille pêchés sur les récifs, sans égard au risque d’intoxication, et les refilent aux clients en petites portions; ni vus, ni connus. À moins de visiter la cuisine ou de voir le poisson entier dans son assiette, il est très difficile de savoir si le mérou que l’on vous sert était à risque ou non de porter la toxine.

Évidemment, cette conversation m’a mené tout droit à Google : à partir de quelle taille un mérou est-il à risque d’être porteur de la toxine? Disons que le sujet est assez mal couvert, mais qu’une taille maximale de 5 livres semble être la limite acceptée. Sur ce, bonne chasse!


Nassau Grouper (source reefguide.org)

Comments

Popular Posts