Long Island: Sous les tropiques à Salt Pond

Thompson Bay - Salt Pond
23.36168° N 075.13763° O

Nous sommes officiellement sous les tropiques! Nous avons quitté Georgetown le 26 janvier et, en route pour Salt Pond, nous avons laissé derrière nous le Tropique du cancer qui se trouve cette année à 23° 26' 16" de latitude nord pour faire notre entrée dans la zone intertropicale. Je dis cette année, puisque le méridien se déplace vers le sud année après année et se rapproche tranquillement de l’équateur.
Un yacht classique à l'ancre à Georgetown, ça fait changement du "look floridien"
Long Island est la troisième ile visitée par Christophe Colomb. Il arriva au nord de l’ile le 17 octobre 1492, tout juste après avoir découvert San Salvador et Rum Cay, plus à l’est. Le Cap Santa-Maria, où se situe un monument à sa mémoire est d’ailleurs nommé après l’un des trois navires de cette première expédition. La côte est de Long Island est ouverte sur l’Atlantique et est bordée par le courant nord-équatorial. Ce dernier prend sa source aux Iles Canaries et termine sa course ici, au large des Bahamas. Ce qui est malheureux est que le courant qui a porté la flottille de Colomb jusqu’au nouveau monde est aujourd’hui celui qui déverse des tonnes d’objets de plastique sur les plages de l’ile.

Le plastique perdu (ou jeté) en mer est un fléau qui affecte toute la côte est de l'ile
Les plages de la côte est sont fantastiques; sauvages et enclavées par des falaises de roche calcaire blanche. En faisant abstraction des filets de pêche échoués sur les rochers et des quantités effroyables de plastique sur la plage, il est très facile d’imaginer l’ile exactement comme elle l’était il y a 522 ans. Nous nous sommes même permis de visionner à nouveau 1492: Conquest of Paradise pour bien nous immerger dans l'histoire du lieu.


À partir du dinghy dock (gratuit et flottant) du Island Breeze Resort, le plus simple pour rejoindre la plage est de prendre à droite sur Queens Highway et de tourner à gauche juste avant l’épicerie. L’Atlantique est au bout de la route. Une fois sur la plage, les premières formations rocheuses sont facilement accessibles. De nombreuses baies sont aussi accessibles en marchant dans la mer et en escaladant de petits rochers. Par temps calme il est probablement possible de faire un peu d’apnée, mais mardi matin les vagues étaient encore beaucoup trop grosses pour s’y risquer.

Harding's Supply Center, épicerie et quincaillerie
Le route au nord de l'épicerie mène jusqu'à l'Atlantique
Si Colomb a découvert le nouveau monde, nous avons découvert les Bahamas que nous cherchions depuis le début. L’ile est verdoyante, luxuriante même; propre, civilisée, organisée. Absolument tous les gens que nous avons rencontrés depuis notre arrivée ont été souriants et serviables. Il y a ici de l’agriculture, de l’élevage, des entreprises qui semblent prospères, de l’aménagement paysagé autour des maisons, des terrains entretenus... C'est rafraichissant de voir que certaines iles s'en sortent bien!

Comments

Popular Posts