Vero Beach: masse et centrage

Les derniers jours ont été consacrés à l’approvisionnement du bateau en prévision des quelques mois que nous passerons aux Bahamas. Ainsi donc, il aura fallu une journée entière pour vider les fonds de cale, armoires et recoins, faire l’inventaire de ce qui nous restait, dresser une liste d’épicerie format géant de ce qui manquait, tout nettoyer et tout ranger à nouveau avec une attention spéciale au centrage des poids. M a une légère tendance vers la gauche et l’arrière, aussi bien en profiter pour rétablir un peu l’équilibre.

Nous n’étions apparemment pas les seuls à avoir planifié faire l’approvisionnement à Vero Beach; toutes les succursales de location de voiture étaient en rupture de stock vendredi matin. Nous avons finalement trouvé une Toyota Yaris à l’aéroport. Heureusement pour nous, l’autobus qui passe par la marina s’y rend directement. Quelle chance tout de même! C’était bien étrange de se retrouver dans un aéroport. Chez un FBO en fait, l’aéroport de Vero Beach accueillant principalement des vols privés et servant de base à la compagnie Piper. Je me suis retrouvée au boulot pendant quelques secondes, mais nous étions là pour récupérer une voiture, pas pour espionner la compétition.

Salon du Sun Jet Center, en attendant la Toyota Yaris, pas notre jet privé....
Ce n'est pas l'envie qui manquait de pousser la porte.
Les journées suivantes ont été un marathon de magasinage entre Vero Beach et Fort Pierce, associées à de multiples aller-retours avec le dinghy pour tout embarquer à bord. Qui dit marathon de magasinage, dit aussi marathon de ménage et de rangement. Et qui dit rangement, dit opportunité pour tout réorganiser; mon passe-temps préféré sur le bateau à en croire la fréquence avec laquelle je le fais. M a donc eu droit à un nettoyage de fond en comble et à une optimisation en règle de ses espaces libres. À ma grande surprise, il reste présentement de l'espace de rangement non utilisé! Dire qu’il y a trois jours tout était plein et que nous n’avions même pas commencé à monter l’épicerie à bord… Allez comprendre. Mais comme dit Michel, un seul litre d’eau dans la cale et tous les planchers se mettront à flotter. C’est vrai que j’ai peut-être rangé un peu serré!

Rentrera, rentrera pas? L'auto était déjà pas mal pleine de vin, équipement de plongé, pièces pour le bateau...
Succès!
En route pour le West Marine et le Walmart de Fort Pierce.
Un autre panier plein et ce n'était pas le dernier.
Pourquoi pas des croustilles à saveur de tarte aux pacanes? C'est l'Action de Grâce après tout!
Françoise de Grand Pas 1. Une toute petite épicerie chez eux aussi :)

Un des multiples rangement sous le plancher. 65 conserves à gauche, 45 à droite, une autre soixantaine dans la chambre avant... Pas question de manquer de légumes ;)
Nous n’avons, pour l’instant, pas de plan précis pour la traversée vers les Bahamas. Nous regarderons comment la météo évolue, mais nous ne voyons aucune opportunité dans la prochaine semaine. Peut-être pourrons-nous finalement en profiter pour prendre quelques jours de vacances et regarder les dauphins nager autour? Velcro Beach porte effectivement très bien son surnom, c’est l’endroit idéal pour attendre. Surtout qu’avec Going Knots à côté, notre ancre flottante de 20 000 lb, M n’a jamais été aussi stable au bout d’une chaine! Comme nous dormons bien!

Demain, je vide les coffres et je recommence! En espérant que le vent et la pluie prendront une petite pause.

Quand il pleut en Floride, il pleut.

Comments

  1. Je ne savais pas que Vincent pesait 20 000 lb. :)

    ReplyDelete
  2. Les derniers mois n'ont pas été tendres!

    ReplyDelete

Post a Comment

Popular Posts