St-Augustine

Nous sommes donc arrivés à St-Augustine vendredi en avant-midi et avons rapidement installé le full enclosure avant que la pluie ne commence. Il faut bien être arrivés en Floride pour finalement commencer à l’utiliser! Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est un full enclosure, imaginez un abri Tempo que nous installons autour du cockpit pour nous protéger de la pluie, du vent et du froid. Nous avons toujours rêvé avoir un conservatory comme en Angleterre, mais jamais eu la chance d’en installer un à la maison. Nous avons maintenant notre version marine! Au chaud et au sec, nous y sommes restés tout l’après-midi rassemblant notre courage pour aller souper à terre. Tous les équipages du coin se sont retrouvés à la Taberna di Caballo pour prendre un verre et se rattraper sur les évènements des dernières semaines. Environ une dizaine de bateaux y étaient représentés. Nous sommes à chaque fois étonnés par la quantité d’équipages qui font le voyage cette année.

Installation du full enclosure, pas joli mais tellement pratique!
Saint-Augustine est reconnue pour être le lieu où l’explorateur Juan Ponce de Leon a pris possession des terres de l’Amérique du Nord pour le compte de l’Espagne en 1513. La Floride célèbre d’ailleurs ses 500 ans cette année. Le site du Castillo De San Marco est passé de mains espagnoles, à française (même si vous ne le trouverez dans aucun article en anglais!), à espagnoles, à britanniques, à espagnoles, à américaines… se faisant attaqué par des pirates sur une base régulière entre temps. La ville fut officiellement fondée en 1565 par les espagnols et le Castillo de San Marco, dans son état actuel, fut complété en 1696. Les forts précédents faits de bois ne résistant ni au feu, ni à la pourriture, la reine d’Espagne autorisa finalement la construction d’une fort fait de pierre afin de protéger la colonie. Malheureusement pour les espagnols, il n’y a pas vraiment de pierres en Floride; les murs sont donc construits de blocs de coquina; une pierre sédimentaire friable faite de sable et de coquillages. Malgré tout, le fort a bien résisté au passage du temps et des attaques.


Une marche de quelques minutes nous mènera par la suite à Flagler College, à l’origine le Ponce de Leon Hotel construit en 1888 par un magnat du pétrole et des chemins de fer New Yorkais. La construction dura 18 mois et dès la première saison terminée, des rénovations étaient déjà en cours; les invités de l’hôtel n’appréciant pas particulièrement les deux seules salles de bain disponibles par étage. Il faut dire que de séjourner ici pour une période de trois mois coûtait l’équivalent de 180 000$ aujourd’hui. Thomas Edison, un ami de Monsieur Flager, s’occupa de l’électrification du bâtiment, alors en courant DC et relié à des génératrices. Une horloge originale faite d’onyx blanc est d’ailleurs visible dans le Ladies Parlor. Remarquez la touche particulière de Monsieur Edison, le chiffre quatre est écrit IIII et non pas IV. Un autre New Yorkais, Louis Comfort Tiffany, est responsable de tous les vitraux de la salle à manger et des lustres en cristal autrichien du Ladies Parlor. De toute beauté! En 1968, l’hôtel en difficultés financières depuis la crise de 1920 fut finalement transformé en collège. C’est d’ailleurs un étudiant en histoire qui animait la visite guidée aujourd’hui.

Comments

Popular Posts