Happy Thanksgivukkah!

Fiez-vous sur les américains pour créer un événement commercial grâce à une coïncidence du calendrier! Thanksgiving et la première journée d’Hannukah tombaient un 28 octobre cette année; mise à part la folie du Black Friday, la mode du moment est donc à Thanksgivukkah. Pourquoi pas? Toutes les raisons sont bonnes pour célébrer après tout. Puisqu’à Rome il faut faire comme les romains; nous avons improvisé un souper de Thanksgiving hier soir avec les équipages de New Liverpool et de Léane ainsi qu’un souper, moins traditionnel celui-là, avec Going Knots ce soir. Après neuf jours à Velcro Beach, les 5 à 7 et la "popotte" sont devenus des activités absolument passionnantes! J’ai même trouvé une recette de pain qui rappelle celui de Première Moisson. Mis à part quelques problèmes d'espace dans le four, mes miches se sont retrouvées collées au plafond, notre futur en terme de pains maisons semble assuré. Merci à Johanne du voilier Léane d’avoir bien voulu partager sa délicieuse recette!

Eurêka! C'est le lait qui donne l'amertume que nous recherchions.
Comme vous l’aurez constaté par l'absence de nouvelles dans la dernière semaine, il n’y a rien de bien excitant à rapporter. Nous sommes ici à attendre, comme de nombreux autres équipages, que le vent du nord veulent bien prendre une pause pour nous donner une opportunité de prendre le large et de traverser. Les nouvelles que nous recevons indiquent que les ancrages plus au sud sont tous pleins de bateaux attendant une opportunité d’y aller aussi. Comme nous sommes très bien ici avec l’épicerie pas loin, le transport en commun gratuit, les douches spacieuses, la buanderie sur place et un cinéma facilement accessible, nous avons unanimement décidé que ça ne valait pas la peine d’aller s’entasser comme des sardines plus au sud pour attendre. Nous resterons donc confortablement attaché à notre radeau maintenant composé de trois voiliers, Angelica s’étant greffé à nous il y a quelques jours.

Nous devrions donner un dernier coup demain afin de compléter les petites choses qui doivent être faites avant notre départ. Cela nous permettra au moins d’être prêts quand mère nature acceptera de coopérer. Le problème, pour ceux qui sont moins familiers avec les eaux à l’est de la Floride, est la présence du Gulfstream; un fort courant océanique qui prend sa source au sud de la Floride et qui remonte la côte jusqu'à Terre-Neuve avant de traverser vers l’Europe. Entre la côte de la Floride et les Bahamas, les cartes donnent un courant moyen de 3 à 3,5 noeuds orienté vers le nord. Il est généralement accepté que n’importe quel vent à composante nord et supérieur à 10 noeuds générera une vague importante et abrupte. Naviguer lorsque le vent est contre le courant n’est jamais très confortable, mais naviguer lorsque le vent est contre un des courants océaniques les plus forts au monde, c’est simplement une mauvaise idée… Il nous faut aussi considérer la durée de la fenêtre météo qui s’ouvrira et les conditions des 24 à 48 heures précédentes. La vague a besoin de temps pour s’atténuer et le vent n’a pas encore pris de répit cette semaine. Certains diront que nous sommes trop prudents, mais les Bahamas ne devraient pas disparaitre dans la prochaine semaine alors à quoi bon se taper une autre excursion dans la machine à laver.

Si les prévisions de la météo se confirment et une fois le technicien pour le désalinisateur passé, nous commencerons peut-être à nous rapprocher de Miami pour la fin de la semaine prochaine. Entre temps, nous avons encore de quoi nous occuper. D'ailleurs, après pas mal de tâtonnement, nous avons finalement réussi à utiliser la radio SSB (Single-Sideband ou BLU en français) aujourd’hui. Nous ne pouvons émettre puisque nous n'avons pas notre licence de radioamateur, mais nous recevons très bien. Ce matin, nous pouvions clairement entendre un bateau situé à Puerto Rico qui parlait à une station terrestre au Québec. Pas mal quand même pour une antenne faite maison!

Voici quelques photos de la dernière semaine.

Quartier près de la marina
Un oiseau danseur de Samba. Il faut absolument faire un vidéo si nous le voyons à nouveau.
Tout le monde a un ami ou deux à l'épaule présentement
Watermusic et Going Knots avant de devenir un trimaran grâce à Angelica
Plage de Vero Beach sur la côte Atlantique, baignade interdite cette journée là.

Comments

Popular Posts