Mount Vernon, une visite chez George Washington

Pendant que la dernière couche de peinture était appliquée à M, nous en avons profité pour aller mettre un peu de millage sur la voiture de location. Après huit jours de travail, nous nous sommes autoproclamés « en congé »! Nous avons donc pris la direction de Washington pour… poursuivre notre route vers la Virginie. Nous en sommes à la deuxième journée du séquestre du gouvernement américain et, au grand désespoir de Michel, tous les musées de la ville sont fermés. Depuis notre dernier long weekend dans la capitale, il attendait avec impatience de revoir la ville et d’enfin prendre le temps de visiter les musées. Ce sera pour une prochaine fois.

Nous en avons donc profité pour parfaire notre histoire américaine en allant visiter Mount Vernon, la résidence de George Washington; commandant en chef des troupes américaine durant la guerre d’indépendance et premier président américain. La propriété appartient à une fondation, la Mount Vernon Ladies’ Association, depuis 1858; donc pas de fermeture ici et beaucoup à voir. À l’origine les terres de la famille Washington s’étendaient sur près de 8000 acres. Aujourd’hui, il est possible d’en visiter une cinquantaine, incluant la maison elle-même, une ferme, une douzaine de bâtiments, de magnifiques jardins, une distillerie, un moulin et un centre d’interprétation. Le site est splendide, aménagé selon les plans originaux de 1799 et offre un point de vue très intéressant sur la Potomac River.

L’histoire du sauvetage de la propriété est pratiquement aussi intéressante que l’histoire de la propriété et de ses célèbres propriétaires, George et Martha. Croyez-le ou non; c’est une histoire maritime s’il en est une. À l’époque, il était de tradition de sonner la cloche des navires qui passaient devant Mount Vernon pour honorer la mémoire du premier président. Réveillée pendant la nuit par cette cloche, Madame Cunningham monta sur le pont et aperçu l’état lamentable dans lequel se trouvait la maison. Les colonnades étaient supportées par des mâts de voiliers et les ronces couvraient une bonne partie des bâtiments. Ce devait certainement être un soir de pleine lune! Elle en glissa mot dans une lettre à sa fille : « Si les hommes de ce pays ne peuvent pas honorer un lieu aussi important de notre histoire, les femmes doivent s’en charger. » C’est ainsi qu’en 1853 la fille de Madame Cunningham mis sur pied une fondation dans le but de racheter la propriété. Son histoire fut rapidement reprise dans un journal de New York et, cinq ans plus tard, la fondation avait assemblé suffisamment de capitaux pour acheter la propriété et lui redonner ses lettres de noblesses. Les ladies avaient du pain sur la planche.

La propriété elle-même et l’histoire qui lui est associée sont particulièrement intéressantes. Le site le long du Potomac est fantastique, les jardins sont splendides, le centre d’interprétation est extrêmement complet et éducatif et le souci du détail est partout, comme l’aurait souhaité le Général Washington. Nous avons découvert un homme versé dans une multitude de domaines : héro militaire et homme politique, mais aussi au départ arpenteur-géomètre, avide jardinier, fermier avant-gardiste et homme d’affaires. Après avoir servi deux termes comme président, à l’époque à Philadelphie, George Washington remis le pouvoir au peuple et rentra à Mount Vernon en 1797 pour s’occuper de sa ferme. Il est décédé deux ans plus tard d’une infection à la gorge… incurable à l’époque. Un peu ironique qu’un homme avec une carrière militaire aussi importante, autant du côté britannique que du côté américain finisse ses jours dans son lit, littéralement étouffé par une infection bactérienne.

Je pourrais probablement écrire une thèse avec tout ce que nous avons appris aujourd’hui. Le plus simple pour l’instant sera de vous présenter quelques photos (d’accord il y en peut-être un peu trop) et de vous laisser découvrir le reste via Internet ou en visitant le site vous-mêmes. S’il vous est possible de louer une voiture à partir d’Annapolis, faites le détour, ça vaut le coup. Mount Vernon est à moins d’une heure de route et occupera certainement toute une journée.

Liens utiles :
http://www.mountvernon.org/

mount-vernon

mount-vernon

mount-vernon
Dans les années 1940, des plans étaient sur la table pour construire une raffinerie et une usine d'épuration sur les terres faisant face à la propriété (du côté du Maryland). Une des ladies, scandalisées, racheta les terres et en fit don au gouvernement américain. C'est aujourd'hui un parc national.
mount-vernon

mount-vernon

mount-vernon

mount-vernon
Fleur de lys dans le parterre de buis en l'honneur de la visite du Marquis Lafayette.  Il apporta avec lui 25 000 mousquets pour les rebelles ainsi que la clé de la Bastille en signe de liberté. Elle est toujours dans la maison principale.
mount-vernon-gardens
L'orangerie était chauffée au bois l'hiver par un ingénieux système de conduits sous les pavés qui conservait l'intérieur à la bonne température. Un esclave entretenait le feu pendant tout l'hiver, 24 heures par jour.
mount-vernon-gardens

mount-vernon-gardens
Je sais que bientôt il y en aura partout, mais pour l'instant... c'est un bananier!!
mount-vernon-gardens
Bananes et fleur de bananier
mount-vernon-gardens
Pamplemousses.
mount-vernon-gardens
Quartier des esclaves de part et d'autre de l'orangerie.
mount-vernon-gardens

mount-vernon-gardens

mount-vernon-gardens
Jardin botanique. George Washington s'occupait personnellement des semis de plantes rares et exotiques et notait absolument tout. Parfait pour reconstituer les jardins.
mount-vernon-gardens
Kitchen garden, au fond entrepôt à semences.
mount-vernon-gardens

mount-vernon-gardens
Arbre fruitier en espalier pour ne pas faire d'ombre au potager.
Le nouveau meilleur ami de Michel. Il nous a sérénadé sans arrêt pendant une bonne demi-heure. Il avait un répertoire très vaste et varié.
Devon Milking Cow. Michel a comprit qu'il se nommait Kevin! So, Kevin it is.
mount-vernon-pumpkin
Bientôt l'Halloween.
mount-vernon-barn
Une invention de Washington, le fermier. Grange à 16 côtés pour battre le blé
mount-vernon-barn
À l'étage on fait marcher les chevaux sur la paille...
mount-vernon-barn
Au rez-de-chaussée on récupère les grains de blé.
mount-vernon
George Washington était arpenteur-géomètre de profession.

mount-vernon-gristmill
Gristmill. (Moulin à eau)
mount-vernon-gristmill
Intérieur du moulin
mount-vernon-gristmill
Intérieur du moulin
mount-vernon-distillery
Distillerie pour le whisky
mount-vernon-distillery

mount-vernon-distillery

Comments

Popular Posts