Journée de lavage

En prévision de la mise à l’eau de demain matin, nous avions réservé la journée pour faire du lavage, le nôtre et celui de M. Une journée digne de Madame Blancheville!

Après deux semaines en cale sèche, M avait sérieusement besoin d’un long bain et d’un bon brossage. C’est qu’elle commençait à se fondre dans son environnement. Lentement, elle commençait étrangement à s’apparenter à ses voisins abandonnés. Sous les feuilles mortes, les aiguilles de pin, les couches de poussière du sablage et les traces de pieds de Michel… M était méconnaissable.

Devant l’ampleur de la tâche qui s’annonçait, et pour suivre le thème de la journée, j’ai décidé de faire une petite expérience : j’ai ajouté de l’Oxyclean dans le sceau d’eau du lavage. On frotte, on laisse tremper, on frotte, on rince… et la poussière de peinture antisalissure (impossible à nettoyer) disparaît. Pas mal dutout! Non seulement M sent-elle la brise des montagnes, certaines zones du pont sont plus blanches qu’elles ne l’ont jamais été. Après le Woolite pour les toiles du dodger et du bimini; l’Oxyclean pour le pont. Il faudra bien que je pense à une utilisation pour le savon à lessive.

À peine avais-je terminé de frotter M que le vent s’est levé en rafales, 35 nœuds sur l’heure du midi, faisant virevolter des tourbillons de sable qui menaçaient de venir se coller partout où la fibre de verre était encore humide, soit à peu près partout. Heureusement, dame nature ne voulant pas être en reste en cette journée de lavage a rapidement réglé mon problème et a déversé des torrents d’eau sur la région, rinçant les dernières traces de poussière et de gouttes de savon qui subsistaient. Ne restait plus qu’à aller faire nos trois brassées de lessive et à rapporter le tout, sec, au bateau. Heureusement nous avons encore une voiture, pas trop écolo, mais tout est arrivé dans le cockpit comme à la sortie de la sécheuse.

La grande lessive de dame nature nous a par contre forcer à reporter la peinture de la quille à demain soir. Nous ne sommes plus à une journée près, alors pas question de prendre le risque qu’il pleuve sur les premières couches de scellant. La mise à l’eau est donc reportée à mercredi.

Laissez-nous, en terminant, vous présenter deux pics qui ont certainement besoin d’une nouvelle paire de lunettes. Depuis quelques jours, ils sont convaincus que le génois est une nouvelle espèce d’arbre et semblent déterminés à nous prouver qu’ils ont raison… Je vous disait bien que M commençait à sa fondre dans son environnement!

woodpicker-genoa

Comments

Popular Posts