Elizabeth City

Jusqu’à ce point-ci du voyage, il y avait les équipages qui s’étaient déjà amarrés à des piliers de bois et les autres. Nous avons enfin changé de camp! C’est possible; pas nécessairement facile, mais avec un peu d’aide ça fonctionne relativement bien. Notre barbecue pourrait ne pas être d’accord, il a eu quelques rapprochements inconfortables avec le pilier arrière sur bâbord, mais il a survécu.

Nous avons aussi compris qu’il est particulièrement important de pouvoir se fier sur les largeurs indiquées avant de se faufiler entre les piliers. Nous avons eu la chance de trouver un emplacement assez large, donc malgré ses rondeurs, M était relativement à l’aise dans son « trou ». Ce n’était pas le cas d’un autre voilier qui a essayé de se faufiler dans l’espace adjacent au notre. Il est resté coincé quelques minutes entre les premiers piliers. Plus de mal à l’égo qu’au bateau, heureusement.

Elizabeth City Dock
Elizabeth City Dock
Nous avons eu droit à un vin et fromage ce soir, organisé par les Rose Buddies et le Bureau du Tourisme. Rien de bien extravagant, mais c’est la pensée qui compte et la tradition qui se perpétue depuis 1983. Je suis même revenue au bateau avec une rose! Tout le monde ici est accueillant et est sincèrement intéressé à parler aux visiteurs. Hier après-midi s’en était épuisant; nous sommes restés coincés sur la pointe du bateau pendant un bon moment à discuter avec des passants sur le quai avant de réussir à aller mettre le lait dans le frigo. C’est fait avec tellement de gentillesse et d’intérêt que ce serait difficile de faire autrement. Heureusement, il ne faisait pas trop chaud.

J’aurais bien aimé rester jusqu’à demain soir, une troupe de théâtre locale présente Dracula au Centre Culturel tout près des quais… Mais il est temps de reprendre la route du sud, le froid nous rattrape déjà. Nous quitterons donc demain matin pour traverser l’Albermarle Sound et nous diriger vers l’Alligator-Pungo Canal. Avec un vent du nord-ouest, nous réussirons peut-être à sortir les voiles; s’il n’y a pas trop de crab pots… La légende veut qu'ils soient particulièrement présents dans le coin.

Pas de vin et fromage hier pour notre arrivée; pas de problème nous avons improvisé.
Le représentant de Nature's Head a finalement confirmé le type d'adhésif à utiliser (LEXEL) et le ACE Hardware en avait en stock. Quelle chance! J'imagine qu'une soirée à démonter la toilette n'est peut-être pas une chance en soi, mais si ça peut régler le problème...
Après-midi à profiter du beau temps et à planifier la traversée vers les Bahamas.

Comments

  1. Bonjour à vous, je suis Ronald du voilier OSEO et je suis votre blogue depuis l'article sur la toilette à composte car nous avons nous aussi cette toilette et depuis votre dernier post j'ai fait le même test et nous aussi ça coule dans le mauvais bac. 50% du pipi sur la plaque se ramasse dans le bac de compost... Depuis cette découverte (merci à vous), nous utilisons cette toilette pour les numeros 2 seulement mais j'aimerais bien arranger le tout. Comment vous avez fait et est-ce que ça fonctionne?

    merci de partager votre expérience.

    sinon il y a un article sur tribull
    http://tribull1.com/TOILETTE_A_COMPOSTE.html


    Ronald. voilier.oseo@yahoo.ca

    ReplyDelete

Post a Comment

Popular Posts