Elizabeth City à Alligator-Pungo Canal

Les nuits sont froides; 3°C en quittant Élizabeth City ce matin. Michel n’a pas perdu de temps pour retrouver son manteau Kanuk rangé sous le lit. Nous n’arrivions pas à croire qu’il ferait aussi froid sur la route du sud, mais nous n’avons pas pris de chance et, ce matin, il y en a au moins un qui était au chaud. Je cherche toujours ma « doudoune » en duvet, aucune idée où je l’ai rangé en mai… Nous avons beau manquer d’espace de rangement, nous arrivons quand même à perdre temporairement des choses dans les milles et un racoins du bateau.

elizabeth-city
Matin glacial. New Liverpool II et Going Knots
Départ d'Elizabeth City
La veille, Dave, un des organisateurs du vin et fromage, nous avait bien prévenu de faire attention à ceux qu’il surnomme la vietnamese fishing fleet. Ces pêcheurs sèment leurs crab pots où bon leur semble, sans égard aux marqueurs de chenal ou à un minimum de gros bon sens. À environ quatre milles au sud d’Elizabeth City, sur la Pasquotank River, nous avons rencontré nos premiers flotteurs; tous dans les tons de bleu marin et de noir. Très chic sur le brun café de l’eau, mais impossible à voir à moins d’une centaine de pieds. Certains d’entre eux flottaient à moins de cinquante pieds de part et d’autre de la ligne magenta, ligne qui représente le milieu du chenal de l’Intracoastal sur les cartes. Pas de besoin de suivre la carte, juste à rester au milieu des crab pots!

Une fois sortis de la rivière nous croyions bien pouvoir prendre un peu de répits, mais même en plein milieux du sound, qui a tout de même douze milles de large, nous avons encore croisé ces mêmes flotteurs regroupés en petits tas; au milieu de nulle part. Avec la vague, nous aurions pu nous en passer. Au moins, nous avons croisé un dauphin; que j’ai d’abord accusé d’être un autre crab pot… Un dauphin qui passe et on oublie tout! Des crab pots? Où ça?

C’était jusqu’à ce que Going Knots, qui avait pris un peu d’avance, arrive à l’ancrage où nous avions prévu arrêter pour la nuit, près de Tuckahoe Point (StM 104.5). À la VHF, il n’y avait pas de doute que ça ne ferait pas : « C’est un champ de mines. Il y a des crab pots partout. » Il y en avait effectivement une bonne centaine! Notre plan B? Un mouillage à l’autre bout du Alligator-Pungo Canal, 22 miles plus loin. Heureusement, nous avions encore assez de clarté pour y arriver avant la nuit, mais notre journée de cinquante-trois miles s’est rapidement transformée en marathon de soixante-dix-sept miles.

alligator-pungo-canal
Alligator-Pungo Canal
Nous avons jeté l’ancre à la sortie du canal comme le soleil disparaissait derrière les arbres et nous avons fermé boutique. Après onze heures de navigation, nous étions frigorifiés. Le chauffage a travaillé fort pour une bonne partie de la soirée. Quand je pense au chevreuil qui traversait le canal à la nage… Brrrr.

CS’Ta Time et New Liverpool II sont arrivés sans dommage après la noirceur, tandis que Léane a pris la chance de s’ancrer dans le champ de mines. Il y en a des plus courageux que nous!

Comments

Popular Posts