Quiet Waters Park

Comme je rêve des eaux turquoise et limpides des Bahamas… Entre temps, il faut ce qu’il faut et c’est à reculons que je me suis retrouvée à patauger dans de l’eau brune et opaque de Crab Creek. La journée a donc commencé par un petit tour sous le bateau pour essayer de déloger une ficelle qui s’était prise autour de l’arbre de l’hélice. Rien de bien grave, mais comme il s’agissait d’une ficelle destinée à pêcher le crabe, nous avions attaché, à l’autre bout, un poids en plomb. Nous voulions donc le garder aussi loin que possible de tout ce qui tourne.

Le plus gros problème est qu’une fois sous l’eau, je ne pouvais pas voir le bout de mes doigts tellement l’eau était opaque. Le safran doit bien mesurer 2 pi par 5 pi et je ne le voyais même pas; pourtant je le touchais. Même pas un faible rayon de soleil pour, au moins, me permettre de deviner une forme. J’ai essayé de rejoindre l’hélice à tâtons mais elle est trop loin derrière le safran et avec le coupe-orins (deux lames fixées sur l’arbre du moteur pour couper les cordages) très affuté, il n’était pas question d’y aller à l’aveuglette. Nous avons donc décidé de laisser le coupe-orins faire son boulot tout en espérant que la corde serait coupée dès que la transmission serait engagée; ce qui s’est produit! Le plomb est resté au fond du lac.

Tant qu’à avoir démarré le moteur, nous en avons profité pour déménager. Crab Creek nous offrait une protection parfaite contre le vent, mais nous n’en n’avions plus besoin et franchement, ça commençait à être gênant d’être pratiquement ancrés dans la cour arrière des riverains. Nous avons donc parcouru un gros mile nautique et avons jeté l’ancre dans Harness Creek, attenante au parc Quiet Waters. Il y a ici un accès gratuit au parc par l’entremise du quai où la ville fait la location de kayaks. Nous en avons donc profité pour nous délier les jambes dans la forêt et dire bonjour à quelques chevreuils. En saison, il y a des concerts de musique en plein air, mais nous sommes un peu tard pour cela.

harness-creek
M au mouillage dans Harness Creek
platane
Un platane! Ça commence à sentir le sud.
quiet-waters-park
Giraffe!
quiet-waters-park
La forêt est encore luxuriante ici
quiet-waters-park
Chevreuils. Heureusement pour le faon, l'hiver est très doux ici.
quiet-waters-park
Autre chevreuil, plutôt curieux. C'était à se demander qui regardait qui. Nous sommes partis en premier.
quiet-waters-park
On nous a dit qu'à Montréal c'était l'automne... Encore quelques fleurs dans les arbres ici
quiet-waters-park
Ça rappellera quelque chose à deux d'entre vous.
quiet-waters-park
Victime du dernier ouragan?
quiet-waters-park
Quiet Waters Park Dinghy dock, plage à l'arrière plan si le quai est plein
Côté pêche, nous avons finalement eu un certain succès cet après-midi. Je vérifiais ma ficelle à crabe lorsqu’enfin m’est apparu une forme (l’eau n’est pas bien bien plus claire ici) beaucoup plus grosse que le gésier de poulet que je remonte d’habitude. Un crabe!!! Michel court chercher le filet, nous attrapons le crabe qui refuse obstinément de lâcher son poulet et nous sortons le guide d’identification.

Guide d'identification
Madame bien prise dans le filet
Bouts des pinces rouges, carapace en forme de U sur l’abdomen… mon crabe était en fait une femelle, maintenant bien entremêlée dans les mailles du filet. J’aurai eu besoin d’un bon dix minutes et d’une épaisse paire de gants pour remettre madame à l’eau. Nous ne pouvons conserver que les mâles. Notre deuxième crabe était un mâle, mais en essayant de l’attraper, Michel lui a donné un coup de filet et plouf, il s’en est allé. Notre technique n’est pas tout à fait au point, mais ça viendra. Le troisième fut le bon et malheureusement le dernier. J’ai donc cuisiné un unique crabe ce soir pour l’apéro.

Évidemment, nous étions parfaitement équipé pour pêcher le crabe (une ficelle, des gésiers de poulet, un filet et un sceau) mais avions oublié un petit détail: il faut le manger ensuite. Michel en preux chevalier s’est donc élancé vers le coffre d’outils, et en est revenu avec… des pinces. Celles-là mêmes qui servent pour le moteur, les manilles et bien d’autres choses; toutes assez peu culinaires. Mais on s’en fout; elles ont parfaitement fait le travail et le crabe était délicieux! 

Monsieur en apéro
Crab Creek, South River
38.957°N 076.529°W
Don’t be discouraged by the tricky entrance to this creek. There is good water depth passed the red and green markers and the protection is almost 360°. We were looking for a well protected anchorage to wait out a cold front. The gale passed us by, but this would have been perfect if it had not. We got great holding in about 12 feet of water, just behind the tree-lined point to the east, past the first mooring balls. There is not a lot of room, but we were the only boat in here for two days. If you do anchor here, put the dinghy in the water and go visit Historic London Town and Gardens located just across South River. They have a very nice dock that you can tie up to and the guided tours are really good. Only downside for me, it does feel like you’re anchored in somebody’s backyard. The shores are lined with large and impressive mansions. On the other hand, it makes the anchorage feel really safe and private.

Harness Creek, South River
38.934°N 076.509°W
This anchorage is bordered to the east by Quiet Waters Park. You can access the park’s hiking trails by mooring your dinghy to the kayak rental dock or by landing it on a small beach just beside it. There is a small sign on the east side of the dock that indicates where you can tie up. Access is free. The park hosts concerts in the summer months and you can find a West Marine and a Giant grocery store just outside the park. After we anchored, we witnessed two boats running aground near the pilings on the east shore of the entrance for the creek. Make sure to stay in the center of the channel as there is not much water on the opposite side either. This is a very nice anchorage, but it does get crowded. We were here on a Sunday and expected boats to leave around dinnertime, but most of them stayed the night. It’s not a big deal as there is a lot of space; although, from the river, the creek looks deceptively small.

Comments

Popular Posts