New York

Nous sommes finalement partis de Haverstraw un peu plus tard que prévu après avoir passé une nuit misérable à Stoney Point. Je dois dire que malgré tout, dormir à la belle étoile ce n’est trop mal. Heureusement qu’il y a eu un jour un génie pour mettre du duvet dans un sac de couchage. Cette nuit, je considérais cette invention au même titre que la roue ou la pénicilline. Ainsi donc, après avoir passer la nuit à garder un œil sur la lumière qui me servait de repère et avoir compter un total de sept trains de marchandises et une barge, nous avons viré l’ancre et sommes partis pour New York.

Après quatre heures de navigation dans 15-19 nœuds du sud, soufflant sur 1,5 nœuds de courant du nord et créant au milieu des vagues courtes et profondes; nous sommes arrivés au W 79th Street Boat Basin. Tous les coffres jaunes étant occupés, nous sommes passés au plan B. Le plan B étant aussi occupé, nous sommes passés au plan C qui était lui aussi occupé. Notre dernière chance reposait donc sur le coffre NW11 qui était… libre!!! Ouf, nous l’avons échappé belle car si la marina avait jusqu’au plan D en poche, nous n’en avions pas d’autres. Les marinas du coin étant beaucoup trop cher, nous aurions poursuivi jusqu’à Atlantic Highlands au NJ. Je suis heureuse de rapporter que la prise du coffre s'est faite sans aucun problème; c'était notre première fois et avec les 2 noeuds de courant, nous étions un peu stressés. Finalement, c'est franchement simple. Le plus difficile fut de défaire le "moton" de noeuds que l'utilisateur précédent avait fait dans les cordes...

Nous sommes donc allés faire un petit tour à Central Park, fidèles à nos habitudes de toujours se retrouver dans un parc ou un jardin botanique, peu importe que nous soyons dans une des plus grandes villes du monde. Nous sommes par la suite parti à la chasse au street food; il y avait apparemment un camion vendant des Octopus Tacos et des Chorizos Tacos au coin de la 86e rue et Broadway. Malheureusement, vers 1430h sa journée était probablement faite. Pour nous consoler, nous sommes passés rapidement chez Zabars récupérer de quoi grignoter avant de retourner en vitesse au bateau pour la renverse de marée. Michel était inquiet et avec raison, les amarres attachées au coffre étaient en train de se coincer dans l’ancre. L’ancre est donc maintenant ficelée comme un gigot sur le pont du bateau et hors d'état de nuire.

À l'heure où je finis de préparer ce message, je lutte contre un très déplaisant début de mal de mer. Ça brasse! Nous verrons bien si le décongestionnant aidera un peu la cause... Michel est en pleine forme, chanceux.

Voici l'épave que j'ai surveillée toute la nuit...
En route pour New York dans une mer contraire
George Washington Bridge
Presque rendus
Um nouvel ami à Central Park
Dinghy dock
Notre ancre hors d'état de nuire
Vue de la terrasse ce soir


Comments

Popular Posts